Réunis en Forum international sur l'architecture qui se tient à Brazzaville les 26 et 27 novembre 2022, les architectes africains envisagent réparer les villes.Rehaussés par la présence du maire de la ville de Brazzaville, Dieudonné Bantsimba, les travaux de ce forum constituent un maillon essentiel pour les villes africaines.

En effet, placé sous le thème👉"L'architecture pour le bien être : réparer la ville", ce forum couplée avec l'assemblée générale de la Fédération des Architectes Francophones d'Afrique a été marqué par une série d'allocations à son ouverture dont celle de Dieudonné Bantsimba lançant officiellement les travaux.

<<Ce rendez-vous des bâtisseurs des acteurs de l'urbain revêt une importance particulière pour une réflexion sur l'avenir de nos villes et plus largement de notre environnement.Tout en espérant que la qualité et le niveau des conférenciers invités sortiront des conclusions salvatrices pour nos villes qui feront d'elles des citées bien aménagées et organisées où il fera bon vivre>>, a souligné le maire de la ville de Brazzaville.

Par ailleurs, les travaux en panels ont constitué la deuxième partie du forum.Ainsi, le premier à monter au créneau à fait le choix du thème à savoir :L' architecture pour le bien être : réparer la ville, thème choisi par l'UA pour célébrer la journée mondiale de l'architecture 2022.Réparer la ville, c'est aussi la création d'un entre humain et son territoire à en croire le président de l'ordre national des architectes du Congo 🇨🇬.

<<Les architectes devraient s'appliquer d'avantage en mettant à profit leur génie créateur, leur énergie et créativité dans la recherche aux problèmes que connaissent nos villes.Pour l' ensemble des architectes ici présents, l'architecture est notre religion, notre sacerdoce>>, a poursuivi Antoine Beli Bokolojoué

Il faudra donc noter que l'arrivée des nouvelles générations dans la plupart des grandes villes de la sous région constituent aujourd'hui un double défi celui de maîtriser l'extension de l'espace urbain lié à la croissance démographique et celui de répondre de manière cohérente et anticiper aux aspirations d'une jeunesse porteuse de dynamisme et de créativité.

Rappelons que le programme d'activités 2022-2025 et le règlement intérieur révisé d' AFAFA seront présentés puis adoptés.

 

Haurlusse Kakoula/La Cloche News 

Retour à l'accueil