C'est au cours d'une rencontre littéraire tenue ce mercredi 30 novembre 2022 à l'Institut Français du Congo 🇨🇬 (IFC) que le poète Eugène Ngoma Boubanga a présenté et dédicacé son œuvre poétique devant toute une parterre des sachants, écrivains, poètes et autres.

Intitulée "Cantiques Incandescents", cette œuvre poétique qui compte 117 pages et publié aux éditions l'Harmattan, apparaît comme une évocation à valeur historique, un ressourcement ancestral pour son auteur qui considère Pointe noire sa demeure maternelle.

En effet, pour le critique littéraire, Rosin Loemba, "Le poète se lance dans une perspective de reconstruction de son royaume d'enfance étant de reconstruire la mémoire collective sur les merveilles du passé.Ainsi, la ville de Pointe noire est un site qualifié affectueusement de Ponton la Belle en raison de ses vestiges, ses infrastructures culturelles et symboles historiques.Toute fois, ce chant des origines est d'autant plus nostalgique qui laisse quelques fois le poète perplexe en raison de la destruction ou la dévalorisation de la ville sur le plan culturel et historique"

Par ailleurs, cette œuvre poétique vient à point nommé au moment où la ville de Pointe noire totalise ses 100 ans d'existence, un centenaire célébré avec éclat."Cantiques Incandescents" non seulement est un chant religieux mais aussi et surtout une interrogation sur l'avenir de la ville Océane pour son auteur Serge Eugène Ngoma Boubanga.

"Cantiques Incandescents", affirme t-il, "est un texte purement poétique qui est une façon de proclamer mon amour et ma passion pour cette belle ville de Pointe noire qui, cette année fête son centenaire et pour dire aussi un certain nombre d'inquiétudes de doutes quant à sa beauté actuelle qui est légèrement flétrie.Les poètes que nous sommes sont parfois capricieux et pourtant on aimerait voir toutes les femmes du monde sur leurs meilleurs robes.Il y a également d'autres thématiques qui sont abordées dans ce texte notamment la solidarité, la fraternité"

Signalons que cette œuvre littéraire constitue "Les Derniers Silences et Les Vents Solaires" ouvrages parus respectivement en 2011.

 

 

Haurlusse Kakoula/La Cloche News 

Retour à l'accueil