Nommée par le décret du président de la République et installée dans ses fonctions en qualité de la directrice générale de l'ARMP par Simplice Mounianga, directeur du Contrôle d'État, de la qualité du service public et de la lutte contre les antivaleurs, Valencia Iloki Engambé s'attelera à la sensibilisation de la population aux missions de l'institution et au système dont elle a la charge.Mieux, elle s'est engagée ce 29 novembre 2022 à Brazzaville, au terme de la passation de service avec le directeur sortant, David Martin Obambi, à mener les investigations minutieuses et à promouvoir des sanctions.

<<Je mesure à l'instant le poids du sacerdoce car la régulation des marchés publics, dans certains pays, est un des principaux indicateurs sûrs d'évaluation de la bonne gouvernance politique et économique.Elle est un outil efficace de lutte contre les antivaleurs de la corruption et d'autres infractions assimilées dont le contrôle constitue un des facteurs d'attractivité des investissements directs étrangers>>, a laissé entendre Valencia Iloki Engambé.

Ainsi, pour renouveler et rechercher le perfectionnement optimal de l'ARMP, Valencia Iloki Engambé a indiqué :

<<Plusieurs actions méritent d'être menées, sensibiliser la population aux systèmes de gestion des marchés publics, ensuite procéder à des investigations minutieuses de la réglementation relative aux marchés publics et promouvoir des sanctions contre les auteurs répréhensibles.>>

Signalons que le directeur général sortant a travaillé pendant onze années et a dit avoir assaini à la caisse nationale de sécurité sociale les comptes de l'ARMP.

 

 

Haurlusse Kakoula/ La Cloche News 

 

Retour à l'accueil